ZONES PORTUAIRES MARSEILLE / PORT-DE-BOUC

RENCONTRES INTERNATIONALES CINÉMA ET VILLES PORTUAIRES

7ème ÉDITION - DU 19 JUIN AU 4 AOÛT 2018

Cinéma - Littérature - Musique - Arts Plastiques

 

TOUS LES FILMS DE L'ÉDITION #7 - 2018

 

50 films sélectionnés

 

PORT DJEMA (sous réserve)

D'Éric Heumann, avec Jean-Yves Dubois, Nathalie Boutefeu

(FR/IT, 1997, 1h35)

Parce qu'il veut tenir une promesse faite à son ami, le médecin Antoine Barasse, assassiné a Port Djema, ex-territoire de l'empire français en Afrique de l'Est, Pierre Feldman, chirurgien, part sur les traces du disparu. Antoine avait choisi le camp de la rébellion, soutenant les nomades Assad luttant contre le pouvoir en place. Malgré les avertissements, Pierre se rend au dispensaire d'Antoine. Il y découvre une Afrique meurtrie et violente et surtout l'envers d'un engagement humanitaire.

séance le mardi 19 juin à 21h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

LA BRINDILLE

D’Emmanuelle Millet, avec Christa Théret, Johan Libéreau

(FR, 2011, 1h21)

Sarah, 20 ans, se lance avec détermination dans la vie active lorsqu’elle apprend avec stupeur qu’elle est enceinte de six mois. Elle ne veut pas d’enfant, pas maintenant. Bouleversée, elle se retrouve déchirée entre sa soudaine condition de future maman et la vie de femme indépendante qu'elle recherche tant.

séance le jeudi 21 juin à 19h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

MES FRÈRES

De Bertrand Guerry, avec David Arribe, Thomas Guerry

(FR, 2018, 1h44)

Deux frères, Eddy et Rocco, ont connu leur heure de gloire sur la scène « Rock Indé » à la fin des années 90. On les retrouve dix ans plus tard sur une île, défilant en tête de la fanfare locale. Un soir, leur soeur Lola réapparaît dans leur vie. Elle rencontre Simon, le fils de Rocco, qui va bientôt avoir 13 ans. Les souffrances humaines ont brisé les coeurs, meurtri les corps et enfoui la parole, mais la joie va renaître de la fraternité.

séances les vendredi 22 juin à 20h30, mercredi 11 juillet à 16h30, vendredi 13 juillet à 14h30 et lundi 16 juillet à 16h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

LES INVINCIBLES

De Frédéric Berthe, avec Gérard Depardieu, Virginie Efira

(FR, 2016, 1h39)

L'annonce d'un tournoi international de pétanque organisé par le célèbre Darcy, va bouleverser la vie de Momo, et réveiller ses rêves enfouis par les aléas de la vie: devenir champion et vivre de sa passion. Galvanisé par sa rencontre avec Caroline, Momo va faire la paix avec lui-même et affronter les préjugés. Déclassés, rejetés, cabossés, ils sont devenus : Les Invincibles.

séance le mardi 26 juin à 19h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

UN HOMME MARCHE DANS LA VILLE

De Marcello Pagliero, avec Gregoire Aslan, Jean-Pierre Kerien

(FR/IT, 2018, 1h35)

Le Havre: un docker, Jean, repousse les avances de Madeleine, mariee a un ivrogne brutal. Celui-ci est tue dans une rixe. Madeleine accuse Jean, puis se suicide.

séance le vendredi 29 juin à 19h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

KHAMSA

De Karim Dridi, avec Marco Cortes, Raymond Adam

(FR, 2008, 1h48)

Placé par mesure de protection dans une famille d'accueil, Marco, onze ans, fugue pour retrouver le camp gitan qui l'a vu naître. Rien ne semble avoir changé depuis son départ, les plongeons dans le chantier naval de l'Estaque, les parties de cartes nocturnes et les combats de coqs... Avec son cousin, le nain Tony, Marco rêve de faire fortune avec les combats de coqs. En attendant, il fait les quatre cents coups avec Coyote son ami d'enfance. Avec lui il rencontre Rachitique, un jeune Arabe d'une cité voisine. Très vite, le trio inconscient passe du vol de scooter au cambriolage de maison. Il a beau embrasser la petite main de fatma qu'il porte toujours autour du cou, la protection et le bonheur qu'elle est censée lui apporter ne sont pas au rendez-vous. Marco ne souhaite qu'une seule chose : trouver sa place dans un monde qui se passe de lui.

séance le jeudi 28 juin à 22h15 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

DES SPECTRES HANTENT L'EUROPE

De Maria Kourkouta & Niki Giannar
(FR/GR, 2018, 1h39, VOST)

La vie quotidienne des migrants et réfugiés dans le camp de fortune de Idomeni, en Grèce. En attendant de traverser la frontière : des queues pour manger, pour boire du thé, pour consulter un médecin. Un jour, l'Europe décide de fermer ses frontières une bonne fois pour toutes. Les "habitants" de Idomeni décident, à leur tour, de bloquer les rails qui traversent la frontière. 

séances les dimanche 1er juillet à 19h, lundi 2 juillet à 14h30 et mardi 3 juillet à 16h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

FILMS D'ARCHIVES SUR ANTOINE SERRA

3 films de 5 minutes

Où l'on retrouve l'artiste au travail, et ses liens avec le monde ouvrier.

séance le mardi 3 juillet à 22h15 à la médiathèque Boris Vian | Port-de-Bouc

VIVENT LES DOCKERS

de Robert Ménégoz

(FR, 1951, 15mn)

La CGT-FSM et l'Union des Syndicats de la région parisienne présentent un film réalisé par un groupe de techniciens en hommage aux dockers français, à leur rude métier et à leur lutte héroïque pour la paix. Les luttes des dockers durant l'hiver et le début du printemps 1950, filmées à Rouen, Saint-Nazaire, La Pallice (La Rochelle), Marseille et Bordeaux. Après une évocation de la précarité, de la pénibilité et de la dangerosité de leur métier, ce film militant exalte l'héroïsme et les sacrifices des débardeurs mobilisés contre la politique américaine et le plan Marshall, le réarmement allemand et la guerre d'Indochine... Tourné dans les principaux ports français (à l'exception notable du Havre), "Vivent les dockers" mêle des images dérobées (débarquement des cercueils des soldats français tués en Indochine, présence des CRS) et des scènes reconstituées (accidents du travail et manifestations, harangue d'un travailleur algérien et fraternisation). Il s'inscrit dans la bataille esthético-idéologique du parti communiste tendant à construire, principalement durant le premier semestre 1950, une image héroïque des dockers

séance le mardi 3 juillet à 22h15 à la médiathèque Boris Vian | Port-de-Bouc

LES QUAIS (sous réserve)

de Denis Gheerbrant

(FR, 2008, 46mn)

""Les Quais", c’est l’univers de Rolf, "docker de l’Estaque", comme une double identité, celle du port, d’une histoire qu’il légende, et celle d’un quartier populaire, ouvrier, toutes immigrations brassées, ouvert sur la mer. Blessé au travail, il reprend après deux ans d’inaction. Mais Roger, ancien dirigeant syndical à l’époque où les dockers bloquaient les armes pour l’Indochine, n’entretient guère d’espoir quant à l’avenir du port. Et l’Estaque de Rolf est en train de bien changer." (Denis Gheerbrant)

séance le mardi 3 juillet à 22h15 à la médiathèque Boris Vian | Port-de-Bouc

3 JOURS À QUIBERON

D’Emily Atef, avec Marie Baumer, Birgit Minichmayr

(ALL/AUT, 2018, 1h55, VOST)

1981. Pour une interview exceptionnelle et inédite sur l'ensemble de sa carrière, Romy Schneider accepte de passer quelques jours avec le photographe Robert Lebeck et le journaliste Michael Jürgs, du magazine allemand "Stern" pendant sa cure à Quiberon. Cette rencontre va se révéler éprouvante pour la comédienne qui se livre sur ses souffrances de mère et d'actrice, mais trouve aussi dans sa relation affectueuse avec Lebeck une forme d'espoir et d'apaisement.

séances les jeudi 5 juillet à 14h30, dimanche 8 juillet à 21h et lundi 9 juillet à 16h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

JUSTIN DE MARSEILLE

De Maurice Tourneur, avec Antonin Berval, Pierre Larquey

(FR, 1935, 1h53)

Justin est un bandit au grand cœur: il protège les faibles et cela lui vaut d'être respecté et apprécié par une grande majorité de personnes du milieu. La seule ombre au tableau de Justin est Esposito, sombre personnage a la tête d'une bande de dangereux criminels.

séance le vendredi 6 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

STELLA, FEMME LIBRE

De Michael Cacoyannis, avec Melina Mercouri, George Foundas

(GR, 1955, 1h40, VOST)

Stella, chanteuse populaire de cabaret, électrise chaque soir le public du Paradis. Femme fatale, elle ne sacrifie rien à sa liberté, ni sa vie, ni ses amours. Aleko, jeune homme de bonne famille, se meurt d'amour pour elle, mais Stella lui préfère un joueur de football, le fougueux Milto...

séance le samedi 7 juillet à 22h sur le toit-terrasse du Corbusier | Marseille

FRENCH CONNECTION 2

De John Frankenheimer, avec Gene Hackman, Fernando Rey

(USA, 1975, 1h59, VF)

Agent de police à New-York, Jimmy Doyle, alias Popeye, s'envole pour Marseille où il est chargé de collaborer avec la police française au sujet d'un vaste réseau de drogue. Arrivé sur place, confronté au choc des cultures, sans armes ni moyen de communiquer, le policier mène difficilement son enquête. Pourtant, lui seul est capable de reconnaître son vieil ennemi, Alain Charnier, le responsable du trafic de stupéfiants.

séance le lundi 9 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

CAP CANAILLE

De Juliet Berto et Jean-Henri Roger, avec Juliet Berto, Jean-Claude Brialy, Richard Bohringer, Nini Crépon, Bernadette Lafont

(FR, 1983, 1h43)

Marseille dans les années 80. Un magnat de l'immoblier fait incendier une colline dont la propriétaire n'est autre que la fille d'un homme assassiné il y a peu et qui trempait dans un trafic de drogue. Deux journalistes décident d'enquêter sur l'affaire.

séance le jeudi 12 juillet à 22h sur le toit-terrasse du Corbusier - Marseille

et le vendredi 13 juillet à 20h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

MARSEILLE, JANVIER 1943 - OPÉRATION SULTAN

Un documentaire de Jean-Pierre Carlon

(FR, 2004, 0h52)

En 1943, Marseille a connu des rafles massives et l’évacuation puis la destruction du quartier Nord du Vieux-Port. Commandée par les Allemands, cette opération baptisée «Opération Sultan» a été réalisée avec la collaboration des autorités et de la police françaises.

séance le lundi 16 juillet à 20h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

LE 1er MAI À SAINT-NAZAIRE

D'Hubert Knapp et Marcel Trillat

(FR, 1967, 24mn)

Saint-Nazaire, 1er mai 1967, le muguet distribué aux travailleurs avant le meeting a le parfum de la victoire. Depuis deux mois, 3200 ouvriers des Chantiers de l'Atlantique, de ses entreprises sous-traitantes et de Sud-Aviation étaient en grève. Ce jour de fête du travail, un accord a été signé entre organisations syndicales et patronat. Celui-ci a concédé l'augmentation de salaire revendiquée. Pendant quatre jours, la caméra a enregistré les derniers temps forts de ce mouvement qui aura marqué les esprits pour longtemps, tant l'épreuve vécue pendant deux mois, que la solidarité qui s'est développée entre les grévistes et la population nazairienne. Le film fut censuré et ne fut jamais diffusé.

séance le mardi 17 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

SEPT MILLE ANNÉES

De Christophe Cognet, avec Mathieu Amalric, Françoise Lebrun

(FR, 2016, )

Un marin, dans une chambre d’hôtel, allume une cigarette. Une femme lui en « taxe » une. Peut-être est-ce la dernière nuit  - Ou la première, depuis sept mille années.

séance le mardi 17 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

IMAGES D'ARCHIVES FAMILIALES DE PORT-DE-BOUC

Un programme de 40mn de films d'archives familiales, qui racontent une histoire de Port-de-Bouc.

Construit en partenariat avec l'équipe de Port-de-Bouc d'Hier et d'Aujourd'hui.

séance le mardi 17 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

L’ESCALE DE GUINÉE

De Franssou Prenant

(FR, 1987, 57mn)

"J’ai passé 6 mois en Guinée (Conakry), entre février et juillet 1986 ; j’y ai tourné, seule, en super 8, des éléments de la vie des gens et des fragments de la mienne, objet exilé dans une ville plutôt dure : c’était deux ans après la mort de Sékou Touré, et le pays, après deux décennies de fermeture à l’occident, était comme resté abandonné dans le temps.
Le film n’est pas un documentaire sur la Guinée, pas plus qu’un journal de bord, il est la conjugaison du voyage et de la mémoire, de la réflexion, du regard de l’exilé volontaire et de la vie qui mène son train.

séance le mercredi 18 juillet à 18h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

De Franssou Prenant

(FR, 2002, 48mn)

Ça se passe à, dans, sous, à travers les trous de Beyrouth, ses béances flottantes, au cours pas long de rigoles issues de tuyaux percés, dans la poussière de ce qu’il en reste, restait, car c’est du passé ce Beyrouth qu’on voit, du passé récent, filmé en 1995, avant que le centre ville effondré par la guerre ne soit arasé et reconstruit. Trois filles invisibles comme des esprits, planent sur leur ville dont le ciel lumineux nimbe les souvenirs ; elles rôdent et parlent. Par les histoires que tracent les arroseuses de ruines qui semblent verser des larmes, les machines qui grignotent les décombres des splendeurs en lambeaux, la poussière rétive au balayage, les enfants qui font des bombes dans la mer qui rassure et nettoie, contre ces blocs carcéraux d’un avenir déjà présent et destructif, leur parole monte à l’assaut du temps et de l’Histoire. Les rêves réalistes de jeunesse militante, pulvérisés par l’enchaînement de catastrophes mal manigancées, se redessinent, se désirent, autrement et sans édulcoration.

séance le mercredi 18 juillet à 18h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

BIENVENUE À MADAGASCAR

De Franssou Prenant

(FR, 2017, 1h42)

Vues de ma fenêtre-caméra au cours d’aventures urbaines, des images d’Alger où, enfant, au sortir de l’Indépendance, j’ai appris la liberté, et dont quelques décennies plus tard, immigrée à l’envers et exilée volontaire, j’ai fait ma ville d’élection.
Non incarnées, des paroles off, intervenant les unes sur les autres, rencontres simultanées de voix polyphoniques, planent sur la ville, la traversent, l’habitent.

séance le mercredi 18 juillet à 21h15 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

ATLAL

De Djamel Kerkar

(ALG/FR, 2018, 1h41, VOST)

Pour ce premier film, Djamel Kerkar part du douloureux, ce qui a meurtri l'Algérie dans les années 1990, la décennie noire. À l'écran, de fragiles images VHS, brouillées, enregistrées en 1998, scrutant par le détail mais comme sidérées, un champ de ruines battu par le vent : amas indistincts de béton envahis d'herbes folles, ferailles saillantes, enchevêtrées. On est à Ouled Allal, bourgade qui fut le théâtre à l'automne 1997 d'une opération militaire de sinistre mémoire qui l'a alors éradiquée.
Puis Ouled Allal, aujourd'hui. Le silence, toujours, mais les herbes folles, plus drues, plus denses y côtoient de nouveaux bâtiments tout juste sortis de terre ou en chantier, sihouettes fantômatiques. Un paysage où prennent corps, un à un, des visages et des récits d'hommes. Des paroles longuement déployées qui esquissent des Histoires différentes, affaire de générations.

séance le jeudi 19 juillet à 14h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

LA CLÔTURE

De Tariq Teguia, avec Sofiane Medraoui, Lali Maloufi

(ALG/FR, 2002, 23mn)

Le cri de jeunes Algérois comme seul espace de liberté individuelle.
À travers le cri de jeunes Algérois vivant dans le renoncement, Haçla (la clôture) tente de donner à voir et à entendre, dans le labyrinthe d’impasses que constituent Alger et ses environs, une société bloquée, refermée sur elle-même, où le cadre de la parole devient le seul espace de liberté individuelle.

séance le jeudi 19 juillet à 16h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

ROME PLUTÔT QUE VOUS

De Tariq Teguia, avec Samira Kaddour, Rachid Amrani

(ALG/FR, 2008, 1h51, VOST)

Depuis plus de dix années, l'Algérie vit une guerre lente, une guerre sans ligne de front mais ayant causé plus de 100 000 morts. C'est ce désert que Zina et Kamel - deux jeunes algérois
tantôt hallucinés et joyeux, tantôt abattus et sereins - voudront sillonner une dernière fois avant de le quitter.

séance le jeudi 19 juillet à 16h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

UNITED FOR JAMAICA

réalisé par Blackstone Productions

(FR/TA, 2016, 0h56)

Pendant trois semaines nous avons suivi les bonnes âmes de l’association Kabba Roots en Jamaique lors de leurs pérégrinations pour construire un centre communautaire au beau milieu du ghetto de Rockfort, Kingston.
Du reggae, de l’amour, de l’unité et un bon paquet d’émotions alors que nous découvrons la communauté et partageons leur vie pour quelque temps…

séance le vendredi 20 juillet à 23h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

CINQ ET LA PEAU

De Pierre Rissient, avec Féodor Atkine, Eiko Matsuda

(FR, 1982, 1h35, VOST)

Un homme, Ivan, retourne à Manille, apparemment sans but précis. Au gré de son errance et de ses rencontres, l’écrivain déambule dans la mégapole fascinante à la recherche de son passé et du sens de son existence.

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

séance le samedi 21 juillet à 22h sur le toit-terrasse du Corbusier | Marseille

TRANSIT

De Christian Petzold, avec Jean-Pierre Darroussin, Franz Rogowski, Paula Beer

(ALL, 2018, 1h41, VOST)

De nos jours, à Marseille, des réfugiés fuyant les forces d’occupation fascistes rêvent d’embarquer pour l’Amérique. Parmi eux, l’Allemand Georg prend l’identité de l’écrivain Weidel, qui s’est suicidé pour échapper à ses persécuteurs. Il profite de son visa pour tenter de rejoindre le Mexique. Tout change lorsque Georg tombe amoureux de la mystérieuse Marie, en quête désespérée de l’homme qu’elle aime, et sans lequel elle ne partira pas… 

séance le lundi 23 juillet à 10h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

FILMS D'ARCHIVES ET DOCUMENTAIRES SUR KAZAN

en collaboration avec Net-Film

Un programme d'une heure vingt sur Kazan, capitale de la république du Tatarstan, situé sur les bords de la Volga

séance le mardi 24 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

LES BOUCHES DU RHÔNE

d’Agnès Varda

(FR, 2012, 8mn)

Les Bouches du Rhône, des lèvres toutes rouges qui flottent sur une vidéo du fleuve en chantant la Marche des rois comme des enfants... Le fleuve est fédérateur et omniprésent mais il y a surtout, nichés dans ces « bouches », aux creux des bras du Rhône, ces hommes venus des quatre coins du monde former le peuple de Provence. Une production du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

FLEUVE ROUGE, SONG HONG

de Stéphanie Lansaque & François Leroy

(FR, 2012, 15mn)

Les premières heures a Hanoï de trois jeunes frères fraichement débarqués de leur village natal. Autour du pont Long Bien, trait d'union entre ville et campagne, ils croisent la route d'un jeune flic et d'une vendeuse ambulante.

Grand Prix Canal + du meilleur court métrage Cannes 2012

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

AUBADE

de Mauro Carraro

(SUI, 2014, 5mn)

Un soleil noir se lève sur le lac Léman. Dans un contre-jour surréaliste, plusieurs baigneurs et oiseaux aquatiques assistent au spectacle de l’aube, hypnotisés par la musique d’un violoncelliste.

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

STELLA

de Maris de Gaicomo Abbruzzese

(FR/IT, 2014, 27mn, VOST)

Un village perdu au bord de la Méditerranée. A l’occasion d’une fête populaire, les habitants se rassemblent sur la plage dans l’attente de l’arrivée par les eaux de la statue de la Stella maris, Vierge de la Mer.

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

UNTITLED

de Khvay Samnang

(CAM, 2011, 4mn, VOST)

Khvay Samnang s’intéresse aux problèmes écologiques de son pays natal, le Cambodge, car ils résultent des injustices intergénérationnelles et des bains de sangs qu’a connu le Sud au sens large. Dans ses neuf performances, réalisees au fil de l’anneée 2010 ; pendant les pauses-déjeuner des agents de sécurité, l’artiste, campe dans les eaux de ces lacs à différentes étapes de leur aménagement, déversait sur lui un seau de sable. Cet acte simple et répétitif évoque le comblement et l’appropriation de ces lacs.

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

SCHENGEN

d'Annarita Zambrano

(FR, 2012, 10mn)

Dans un Paris militairement divisé en deux comme dans l’ancien Berlin Est-Ouest, Inès Raymond reçoit, Rive Droite, des hommes et des femmes qui demandent un visa pour la Rive Gauche. Chacun a ses rêves et ses raisons de vouloir « passer » la Seine, mais Inès doit respecter les nouvelles consignes...

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

WAITING FOR HER SAILOR

de Bill Plympton

(USA, 2012, 2mn, VOST)
Une femme sur une falaise attend le retour de son marin.

séances le mercredi 25 juillet à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

et le jeudi 26 juillet à 22h au Videodrome 2 | Marseille

IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

D'Anne Alix, avec Lola Dueñas, Bojena Horackova

(FR, 2018, 1h43)

Avignon. Irma, qui ne trouve plus sa place dans le monde, croise sur sa route Dolorès, une femme libre et décomplexée missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié. L’improbable duo se lance sur les routes. Au lieu de la Provence pittoresque et sexy recherchée, elles découvrent un monde plus complexe et une humanité chaleureuse qui lutte pour exister. Pour chacune d’elle, c’est un voyage initiatique.

séances le vendredi 27 juillet à 22h sur le toit-terrasse du Corbusier | Marseille

et le samedi 28 juillet à 20h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

FOS-SUR-MER

de Peter Nestler

(SUE, 1972, 24mn, VOST)

Fos-sur-Mer est une commune à une cinquantaine de kilomètres de Marseille, soumise à une industrialisation massive depuis les années soixante, en lien avec l’expansion du port de la cité phocéenne. Nestler s’inscrit au cœur de cette transformation radicale d’un lieu et lui donne une épaisseur historique et économique, en allant à la rencontre des ouvriers français et étrangers – la main-d’œuvre exploitée est ici surtout maghrébine.

suivi d'un programme de

FILMS D'ARCHIVES SUR FOS-SUR-MER / PORT-DE-BOUC

séance le dimanche 29 juillet à 21h30 au Videodrome 2 | Marseille

SPIRAL DANSE

De Jérémie Lenoir

(FR, 2017, 1h02)

Le film se veut à la fois biographique (retracer le parcours, la carrière artistique de Nelly) et contemporain (portrait d'une femme d'aujourd'hui, d'une façon de vivre).
Outre le fait qu'il est important qu'une telle musicienne fasse l'objet d'un tel film, il est tout aussi important de préciser que ce n'est pas un film testamentaire mais le témoignage d'une oeuvre plurielle et évolutive.

séance le jeudi 2 août à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

QUELQUE PART AU VIETNAM

De Nicole Chayne-Salini & Brigitte Combat

(FR, 2017, 22mn)

Des trains,des bateaux, des barques, des scooters, des vélos  et des hommes... Itinerrance portuaire sans commentaire.

séance le mercredi 1er août à 20h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

DE SAÏGON À MARSEILLE

De Jacques Page

(FR, 1952, 21mn, muet)

Le réalisateur filme son voyage en bateau de Saigon (Vietnam) à Marseille. C'est l'occasion pour lui d'observer cargos, paquebots et pétroliers ainsi que l'activité des ports traversés.

séance le mercredi 1er août à 20h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

DE SAÏGON À MARSEILLE

De Jacques Page

(FR, 1952, 21mn, muet)

Le réalisateur filme son voyage en bateau de Saigon (Vietnam) à Marseille. C'est l'occasion pour lui d'observer cargos, paquebots et pétroliers ainsi que l'activité des ports traversés.

séance le mercredi 1er août à 20h30 au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

UN DE LA CANEBIÈRE

De René Pujol, avec Louis Alibert , Germaine Roger , Oléo

(FR, 1938, 1h40)

Ils sont trois pêcheurs du Vieux-Port : Toinet, Pénible et Girelle. Deux d'entre eux sont amoureux de deux jolies marchandes. Peu confiants en leur séduction naturelle, ils décident d'utiliser les grands moyens pour être sûrs d'attirer et de retenir durablement l'attention de ces demoiselles. C'est ainsi qu'ils les abordent en se faisant passer pour de riches industriels. Mais voilà que les jeunes filles, pour ne pas être en reste, se présentent comme des actrices de cinéma...

séance le vendredi 3 août à 22h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc

WEST SIDE STORY

De Robert Wise & Jerome Robbins, avec Natalie Wood, Richard Beymer, George Chakiris

(USA, 1962, 2h31, VOST)

Dans le West Side, bas quartier de New York, deux bandes de jeunes s'affrontent, les Sharks de Bernardo et les Jets de Riff. Un ex des Jets, Tony, s'éprend de Maria, la soeur de Bernardo.

séance le samedi 4 août à 18h au cinéma le Méliès | Port-de-Bouc