MERCREDI 18 JUILLET à partir de 18h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

​​

AUTOUR DE L’ŒUVRE DE LA CINÉASTE FRANSSOU PRENANT

TROIS FILMS :

L’ESCALE DE GUINÉE

SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

BIENVENUE À MADAGASCAR

en présence de la réalisatrice

L'INVITÉ

Franssou Prenant étudie la philosophie puis le cinéma à l’IDHEC à Paris, et réalise ensuite plusieurs films, parmi lesquels : L’escale de Guinée (1987), Paris, mon petit corps est bien las de ce grand monde (2000), Sous le ciel lumineux de son pays natal  (2002), Reviens et prends moi (2004), Le jeu de l’oie du Professeur Poilibus (2007) ou Bienvenue à Madagascar (2017). Elle a également travaillé comme scénariste, comédienne et monteuse entre autres pour Jacques Kébadian, Romain Goupil (Mourir à trente ans (1982) et Lettre pour L… (1993)) ou encore Raymond Depardon (Faits divers (1983), Empty quarter (1985)).

LES FILMS

L’ESCALE DE GUINÉE

De Franssou Prenant

(FR, 1987, 57mn)

"J’ai passé 6 mois en Guinée (Conakry), entre février et juillet 1986 ; j’y ai tourné, seule, en super 8, des éléments de la vie des gens et des fragments de la mienne, objet exilé dans une ville plutôt dure : c’était deux ans après la mort de Sékou Touré, et le pays, après deux décennies de fermeture à l’occident, était comme resté abandonné dans le temps.
Le film n’est pas un documentaire sur la Guinée, pas plus qu’un journal de bord, il est la conjugaison du voyage et de la mémoire, de la réflexion, du regard de l’exilé volontaire et de la vie qui mène son train.

SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

De Franssou Prenant

(FR, 2002, 48mn)

Ça se passe à, dans, sous, à travers les trous de Beyrouth, ses béances flottantes, au cours pas long de rigoles issues de tuyaux percés, dans la poussière de ce qu’il en reste, restait, car c’est du passé ce Beyrouth qu’on voit, du passé récent, filmé en 1995, avant que le centre ville effondré par la guerre ne soit arasé et reconstruit. Trois filles invisibles comme des esprits, planent sur leur ville dont le ciel lumineux nimbe les souvenirs ; elles rôdent et parlent. Par les histoires que tracent les arroseuses de ruines qui semblent verser des larmes, les machines qui grignotent les décombres des splendeurs en lambeaux, la poussière rétive au balayage, les enfants qui font des bombes dans la mer qui rassure et nettoie, contre ces blocs carcéraux d’un avenir déjà présent et destructif, leur parole monte à l’assaut du temps et de l’Histoire. Les rêves réalistes de jeunesse militante, pulvérisés par l’enchaînement de catastrophes mal manigancées, se redessinent, se désirent, autrement et sans édulcoration.

BIENVENUE À MADAGASCAR

De Franssou Prenant

(FR, 2017, 1h42)

Vues de ma fenêtre-caméra au cours d’aventures urbaines, des images d’Alger où, enfant, au sortir de l’Indépendance, j’ai appris la liberté, et dont quelques décennies plus tard, immigrée à l’envers et exilée volontaire, j’ai fait ma ville d’élection.
Non incarnées, des paroles off, intervenant les unes sur les autres, rencontres simultanées de voix polyphoniques, planent sur la ville, la traversent, l’habitent.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

18h30 : projection du film L’ESCALE DE GUINÉE

suivie de SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

20h30 : buffet convivial

21h15 : projection du film BIENVENUE À MADAGASCAR

TARIFS

Tarifs habituels pour une séance

les deux séances : 8€

Buffet : 7€

Réservations au 04.42.06.29.77