CI-DESSOUS, TOUTE LA PROGRAMMATION

DE LA 7ème ÉDITION DE

ZONES PORTUAIRES MARSEILLE / PORT-DE-BOUC

DU 19 JUIN AU 4 AOÛT 2018

(RETROUVEZ DANS LES ONGLETS LA PROGRAMMATION PAR THÉMATIQUE)

MARDI 19 JUIN à partir de 18h30

PORT-DE-BOUC

Médiathèque Boris Vian

Cinéma le Méliès

SOIRÉE D'OUVERTURE

RENCONTRE AVEC L'AUTEUR-MUSICIEN FABRICE LOI ET LE COMÉDIEN AÏSSA MALLOUK

autour du livre de Fabrice Loi, PIRATES (ed. Gallimard)

suivie de la projection du film PORT DJEMA

L'INVITÉ

Fabrice Loi est né en 1971. Il vit aujourd'hui entre Marseille et Arles. Diplômé en histoire, il s'intéresse de très près au grands défis démocratiques africains. Il a travaillé plusieurs années comme musicien auprès d'enfants et adolescents autistes. Saxophoniste de jazz, voyageant volontiers, au Mali notamment, il a également appris le métier de charpentier, dont il a tiré la matière de son premier roman, Le bois des hommes (Editions Yago, 2011).
résumé de Pirates (Gallimard, 2015).
Tony Palacio, forain, trompettiste de jazz, quitte la loterie familiale et monte à Marseille. Entre survie et petits trafics, il y rencontre Max Opale, un ancien militaire devenu expert en balistique. Tour à tour ami, me
ntor et rival, Max Opale initie Tony à la violence dans une enquête liée aux pirates de Somalie. Et avec Awa, femme d'Opale et soprano sud-africaine, Tony Palacio vivra un singulier duo...
Plus encore : Awa lui apprendra que tous les mondes ne se valent pas. Au-delà du destin tragique de Tony, homme libre, Pirates dessine un portrait de Marseille, ville splendide, tendre et brisée, et des infortunés d'ici et d'ailleurs. C'est aussi le récit d'un mystère africain, et des conflits contemporains, aux guerres fragmentées qui prospèrent sur l'oubli et le mensonge. Un roman sur nos idéaux, et sur les liens qui unissent musique, poésie et politique.

L'INVITÉ

Né à Caen, Aïssa Mallouk est un comédien franco-marocain.
Il apprend le jeud’acteur et le chant à l’Académie théâtrale Françoise Danell et Pierre Debauche, de2000 à 2003, et joue ensuite au sein de différentes compagnies.
Il arrive à Marseille en 2009 pour collaborer avec le quintet Jazz « Sudameris »,en tant que slameur.
Il scande ses textes sur des morceaux de musique classique réorchestrés Jazz par Robert Rossignol. Cette collaboration donne naissance à un album signé chez Harmonia Mundi et Rideau rouge record, à un spectacle « DjazzOratorio » qui associe le gospel, le jazz, le classique et le slam, ainsi qu’à des ateliers Slam animés dans des collèges et des Lycées.
Il collabore pour la première fois avec Macha Makeïeff.

LE FILM

PORT DJEMA

D'Éric Heumann avec Jean-Yves Dubois, Nathalie Boutefeu

(FR/IT, 1997, 1h35)

Parce qu'il veut tenir une promesse faite à son ami, le médecin Antoine Barasse, assassiné a Port Djema, ex-territoire de l'empire français en Afrique de l'Est, Pierre Feldman, chirurgien, part sur les traces du disparu. Antoine avait choisi le camp de la rébellion, soutenant les nomades Assad luttant contre le pouvoir en place. Malgré les avertissements, Pierre se rend au dispensaire d'Antoine. Il y découvre une Afrique meurtrie et violente et surtout l'envers d'un engagement humanitaire.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

18h30 : à la médiathèque Boris Vian

rencontre avec FABRICE LOI et AÏSSA MALLOUK
20h : buffet

21h : au cinéma le Méliès
projection du film PORT DJEMA

TARIFS

Entrées libre à la médiathèque

sauf buffet : 7€ (Réservations obligatoires)

Tarifs habituels du cinéma pour le film
Réservations obigatoires au 04.42.06.65.54

VENDREDI 22 JUIN à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

AVANT-PREMIÈRE DU FILM MES FRÈRES DE BERTRAND GUERRY

EN PRÉSENCE DU COMÉDIEN DAVID ARRIBE

L'INVITÉ

Issu de l'ENSATT, david Arribe a été formé par Alain Knapp, Andrzej Seweryn, Alain Ollivier et François Rancillac. Au théâtre, il interprète (entre autres...) :
- VIVRE/ Trilogie d'Alexandre : monologue final/ Texte et mise en scène: Hugo Paviot/ Rôle: Alexandre
- LA MANTE/ Trilogie d'Alexandre: Episode 2/ Texte et mise en scène: Hugo Paviot/ Rôle: Alexandre
- LETTRES DE NON MOTIVATION/ Textes: Julien Prévieux/ Conception et mise en scène: Vincent Thomasset.

Pour le cinéma, il incarne Rocco dans le long métrage MES FRERES de Bertrand Guerry. (Sortie nationale: 4 juillet 2018)/ Prix d'interprétation au Richmond International Film Festival (USA)

LE FILM

MES FRÈRES

De Bertrand Guerry, avec David Arribe, Thomas Guerry

(FR, 2018, 1h44)

Deux frères, Eddy et Rocco, ont connu leur heure de gloire sur la scène « Rock Indé » à la fin des années 90. On les retrouve dix ans plus tard sur une île, défilant en tête de la fanfare locale. Un soir, leur soeur Lola réapparaît dans leur vie. Elle rencontre Simon, le fils de Rocco, qui va bientôt avoir 13 ans. Les souffrances humaines ont brisé les coeurs, meurtri les corps et enfoui la parole, mais la joie va renaître de la fraternité.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : buffet
20h30 : projection du film MES FRÈRES, suivie d'un échange avec DAVID ARRIBE

TARIFS

Tarifs habituels pour le film (+ buffet : 7€)
Réservations au 04.42.06.29.77

JEUDI 28 JUIN à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

en partenariat avec la médiathèque Boris Vian

UN ROMAN PORT-DE-BOUCAIN

RENCONTRE AVEC L'AUTEUR MICHEL BUSSI

autour de son livre On la trouvait plutot jolie (Presses de la Cité, 2017)

suivie de la projection du film KHAMSA

en présence de l'acteur MARCO CORTES

L'INVITÉ

Professeur de géographie à l’université de Rouen, Michel Bussi est  le 3e auteur français le plus lu en 2017 (Palmarès le Figaro: GFK) et le 1er auteur français de romans policiers (Source GFK / tous formats). Il est l’auteur aux Presses de la Cité de Nymphéas noirs, polar français le plus primé en 2011 (Prix Polar Michel Lebrun, Grand Prix Gustave Flaubert, Prix Polar méditerranéen, Prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, Prix Goutte de Sang d’encre de Vienne, 2011…), Un avion sans elle (Prix Maison de la Presse et Prix du Roman populaire, 2012), Ne lâche pas ma main (Prix du roman insulaire, 2013), N’oublier jamais (2014), Gravé dans le sable (2014), Maman a tort (2015), Le temps est assassin (2016) et On la trouvait plutôt jolie (2017).
Ses ouvrages sont traduits en 34 langues et les droits de ses romans  ont été vendus pour le cinéma et la télévision. La série Maman a tort a remporté un grand succès critique et public lors de sa diffusion sur France 2.

L'INVITÉ

Marco Cortes, nom de scène de Marc Cortes, est un acteur français, né le 20 mars 1996 à Martigues. Issu d'une famille de gitans andalous, il s'est distingué pour son rôle principal dans le film Khamsa, sorti en 2008, où il joue le rôle d'un jeune gitan de 11 ans échappé de son foyer d'accueil. Marco Cortes vit à Port-de-Bouc, près de Marseille.

LE FILM

KHAMSA

De Karim Dridi, avec Marco Cortes, Raymond Adam

(FR, 2008, 1h48)

Placé par mesure de protection dans une famille d'accueil, Marco, onze ans, fugue pour retrouver le camp gitan qui l'a vu naître. Rien ne semble avoir changé depuis son départ, les plongeons dans le chantier naval de l'Estaque, les parties de cartes nocturnes et les combats de coqs... Avec son cousin, le nain Tony, Marco rêve de faire fortune avec les combats de coqs. En attendant, il fait les quatre cents coups avec Coyote son ami d'enfance. Avec lui il rencontre Rachitique, un jeune Arabe d'une cité voisine. Très vite, le trio inconscient passe du vol de scooter au cambriolage de maison. Il a beau embrasser la petite main de fatma qu'il porte toujours autour du cou, la protection et le bonheur qu'elle est censée lui apporter ne sont pas au rendez-vous. Marco ne souhaite qu'une seule chose : trouver sa place dans un monde qui se passe de lui.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : rencontre avec MICHEL BUSSI, romancier

21h : buffet dans la cour du cinéma
22h15 : projection du film KHAMSA

TARIFS

Entrée libre à la conférence

Buffet : 7€

Tarifs habituels pour le film

Réservations au 04.42.06.29.77

VENDREDI 29 JUIN à 18h30

PORT-DE-BOUC

Centre d'Arts Plastiques Fernand Léger

en partenariat avec la médiathèque Boris Vian

la Ville de Port-de-Bouc

et Jacqueline Serra

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION

ANTOINE SERRA, rétrospective d'un engagement

en présence de JACQUELINE SERRA et WIM KLOOSTERMAN

exposition du 29 juin au 24 aout 2018

ANTOINE SERRA

Le début de la vie d'Antoine Serra (1908-1995) ressemble à un conte : venu à Marseille à l'âge de six ans avec sa mère et ses trois sœurs, il tente de tirer la famille de la misère par des chemins détournés qui le conduisent en maison de correction. Antoine Serra aurait pu alors devenir gangster ou traîne-savate. Il est devenu artiste-peintre : la rédemption par l'art ! Il adhère au mouvement communiste en 1926, puis, en 1930, il fonde à Marseille, avec d'autres jeunes artistes engagés, le groupe des Peintres prolétariens. C'est au cours de l'Occupation, alors qu'il participe à la Résistance, qu'apparaissent les premières dissensions entre le parti et lui. Totalement réhabilité en 1945, il défend un moment la ligne du réalisme socialiste, avant de prendre ses distances, tout en se tournant vers la mystique chrétienne. Après la guerre, Serra fait partie du milieu artistique qui gravite autour du Vieux-Port, puis il se retire dans les Alpilles et la Provence intérieure. Soutenu par de nouveaux mécènes parmi lesquels Paul Ricard et l'industriel Charles Mourre, Serra se lie aussi avec le mouvement régionaliste dont Marie Mauron.

L'INVITÉE

Jacqueline Serra fut la compagne d'Antoine Serra, et s'attache aujourd'hui à continuer à faire vivre l'œuvre du peintre.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

18h30 : vernissage de l'exposition

TARIFS

Entrée libre

SAMEDI 30 JUIN à 15h

PORT-DE-BOUC

en partenariat avec la médiathèque Boris Vian

CROISIÈRE LITTÉRAIRE À BORD DU SAN-CHRIST

 

DÉPART DE PORT-DE-BOUC, BALADE EN BATEAU JUSQU'À L'ÉTANG DE BERRE

lecture de textes autour des villes portuaires

LE PROGRAMME

Pique-nique littéraire à bord du San-Christ, une croisière sur l’Étang de Berre !

Embarquez vos lectures maritimes et portuaires à lire, à partager.

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE

15h : Rendez-vous devant le pont Van Gogh (Port-de-Bouc), retour à 18h.

​​

TARIFS

Collation à bord, participation : 10€.

Réservations au 04.42.06.29.77

MARDI 3 JUILLET à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Médiathèque Boris Vian

en partenariat avec le Centre d'Arts Plastiques Fernand Léger,

le cinéma le Méliès,

et la Ville de Port-de-Bouc

ANTOINE SERRA, PEINTRE ENGAGÉ

CONFÉRENCE DE L'HISTORIEN ROBERT MENCHÉRINI

autour de l'œuvre d'Antoine Serra

suivie de la projection en plein air, devant la médiathèque Boris Vian

des films :

ARCHIVES SUR ANTOINE SERRA

VIVENT LES DOCKERS

LES QUAIS

L'INVITÉ

Robert Mencherini est historien, co-auteur de Antoine Serra (1908-1995), un peintre aux couleurs du siècle, éd. Gaussen, 2016.
("... quand on reçoit un choc, il n'est pas possible de se taire et d'oublier pour un temps au moins, que brosses et pinceaux sont aussi des armes de combat." (Antoine Serra cité par Jacqueline Serra)

LES FILMS

FILMS D'ARCHIVES SUR ANTOINE SERRA

3 films de 5 minutes

Où l'on retrouve l'artiste au travail, et ses liens avec le monde ouvrier.

VIVENT LES DOCKERS

de Robert Ménégoz

(FR, 1951, 15mn)

La CGT-FSM et l'Union des Syndicats de la région parisienne présentent un film réalisé par un groupe de techniciens en hommage aux dockers français, à leur rude métier et à leur lutte héroïque pour la paix. Les luttes des dockers durant l'hiver et le début du printemps 1950, filmées à Rouen, Saint-Nazaire, La Pallice (La Rochelle), Marseille et Bordeaux. Après une évocation de la précarité, de la pénibilité et de la dangerosité de leur métier, ce film militant exalte l'héroïsme et les sacrifices des débardeurs mobilisés contre la politique américaine et le plan Marshall, le réarmement allemand et la guerre d'Indochine... Tourné dans les principaux ports français (à l'exception notable du Havre), "Vivent les dockers" mêle des images dérobées (débarquement des cercueils des soldats français tués en Indochine, présence des CRS) et des scènes reconstituées (accidents du travail et manifestations, harangue d'un travailleur algérien et fraternisation). Il s'inscrit dans la bataille esthético-idéologique du parti communiste tendant à construire, principalement durant le premier semestre 1950, une image héroïque des dockers

LES QUAIS

de Denis Gheerbrant

(FR, 2008, 46mn)

""Les Quais", c’est l’univers de Rolf, "docker de l’Estaque", comme une double identité, celle du port, d’une histoire qu’il légende, et celle d’un quartier populaire, ouvrier, toutes immigrations brassées, ouvert sur la mer. Blessé au travail, il reprend après deux ans d’inaction. Mais Roger, ancien dirigeant syndical à l’époque où les dockers bloquaient les armes pour l’Indochine, n’entretient guère d’espoir quant à l’avenir du port. Et l’Estaque de Rolf est en train de bien changer." (Denis Gheerbrant)

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : conférence de Robert Menchérini, historien

21h : buffet

22h15 : projections en plein air devant la médiathèque

TARIFS

Entrée libre à la conférence et aux projections

buffet - 7€ / Réservations obigatoires au 04.42.06.65.54

VENDREDI 6 JUILLET à partir de 19h

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

en partenariat avec la médiathèque Boris Vian

et la Ville de Port-de-Bouc

SUR UN AIR DE CHANSON MARSEILLAISE

CONCERT DU GROUPE LES BRIGANDES DU CHÂTEAU D'IF

suivie de la projection du film JUSTIN DE MARSEILLE

LES INVITÉES

Découvrez l'univers Des Brigandes du Château d'If ! Brigitte Peyré (soprano) et Murielle Tomao (mezzo soprano) adaptent leurs voix au registre des comédies musicales de Broadway et c'est le jazz, le swing et la joie de vivre des années folles qui prennent le dessus.
Moqueuses et sensibles, délurées et romantiques, joyeuses et ingénues, elles ont du tempérament et ne se gênent pas pour railler ces " jobastres de marseillais " qui affirment qu'ils ont " tout pour plaire " et que " la Canebière c'est la capitale des marins de l'univers " !

LE FILM

JUSTIN DE MARSEILLE

De Maurice Tourneur, avec Antonin Berval, Pierre Larquey

(FR, 1935, 1h53)

Justin est un bandit au grand cœur: il protège les faibles et cela lui vaut d'être respecté et apprécié par une grande majorité de personnes du milieu. La seule ombre au tableau de Justin est Esposito, sombre personnage a la tête d'une bande de dangereux criminels.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h : ouverture des portes - Billetterie
19h30 : concert dans la cour de la mairie de
LES BRIGANDES DU CHATEAU D’IF

21h : buffet dans la cour du cinéma
22h : projection en plein air du film JUSTIN DE MARSEILLE

TARIFS

Entrée libre pour le concert

Buffet : 7€
Tarifs habituels pour la séance

Réservations au 04.42.06.29.77

SAMEDI 7 JUILLET à partir de 20h

MARSEILLE

Toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier

GRANDE SOIRÉE GRECQUE

CONCERT DU GROUPE ZOPPA

Chansons greco-hispaniques

suivie de la projection du film STELLA, FEMME LIBRE

LES INVITÉES

Création singulière de deux chanteuses et musiciennes, la chanteuse et pianiste grecque Kalliroi Raouzeou, et la chanteuse d’origine espagnole Sylvie Paz. Elles ont tissé un répertoire maillé de compositions et de traditionnels revisités dans l’esprit Zoppa. Alla zoppa est un terme musical qui désigne le rythme asymétrique, bancal. Un boitillement qui se prête avec subtilité aux compositions et aux textes qu’elles ont empruntés aussi parfois aux poètes Borges /Octavio Paz/ Pessoa à la poésie traditionnelle.

LE FILM

STELLA, FEMME LIBRE

De Michael Cacoyannis, avec Melina Mercouri, George Foundas

(GR, 1955, 1h40, VOST)

Stella, chanteuse populaire de cabaret, électrise chaque soir le public du Paradis. Femme fatale, elle ne sacrifie rien à sa liberté, ni sa vie, ni ses amours. Aleko, jeune homme de bonne famille, se meurt d'amour pour elle, mais Stella lui préfère un joueur de football, le fougueux Milto...

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h : ouverture des portes - bar et restauration sur place
20h30 : concert du groupe ZOPPA
22h : projection en plein air du film STELLA, FEMME LIBRE

TARIFS

Tarif unique (concert + film) : 10€

Réservations au 06.35.46.76.56

LUNDI 9 JUILLET à partir de 20h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

SÉANCE SPÉCIALE DU FILM FRENCH CONNECTION 2

CONCERT DU GROUPE CRAZY SIDE

LES INVITÉES

Crazy Side est un groupe de six adolescents qui reprennent et composent leurs morceaux. Cette équipe s'est formée le 8 Septembre 2017 et comporte aujourd'hui quatre multi-instrumentistes, une graphiste et une camera-woman.

LE FILM

FRENCH CONNECTION 2

De John Frankenheimer, avec Gene Hackman, Fernando Rey

(USA, 1975, 1h59, VF)

Agent de police à New-York, Jimmy Doyle, alias Popeye, s'envole pour Marseille où il est chargé de collaborer avec la police française au sujet d'un vaste réseau de drogue. Arrivé sur place, confronté au choc des cultures, sans armes ni moyen de communiquer, le policier mène difficilement son enquête. Pourtant, lui seul est capable de reconnaître son vieil ennemi, Alain Charnier, le responsable du trafic de stupéfiants.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h30 : ouverture des portes - apéritif offert
21h : concert du groupe CRAZY SIDE
22h : projection en plein air du film FRENCH CONNECTION 2

TARIFS

Entrée libre pour le concert

Tarifs habituels pour la séance

Réservations au 04.42.06.29.77

JEUDI 12 JUILLET à partir de 20h

MARSEILLE

Toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier

MARSEILLE AU CINÉMA

projection du film CAP CANAILLE

projection en présence de JANE ROGER, fille du réalisateur JEAN-HENRI ROGER

LES INVITÉES

Jane Roger :

J’ai fait des études de sociologie et de sciences politiques, mais j’avais besoin de concret. Je connaissais le monde du cinéma par mon père, le cinéaste Jean-Henri Roger qui a travaillé avec Godard, et je me suis lancée dans la production avec un réalisateur et producteur africain. Nous n’arrivions pas à trouver de distributeur, alors nous avons décidé de faire la distribution nous-mêmes.

Moi-même ayant grandi au Congo, nous nous sommes lancés dans la distribution de films africains, caribéens, noirs américains. Nous avons échoué. Ce genre de films est bien accueilli dans les festivals, mais impossible de passer la barrière de la salle, les exploitants partent du principe que ça ne marchera pas. Je suis donc partie pour travailler chez des distributeurs confirmés, puis en 2014, à 41 ans, j’ai créé JHR Film à Paris, en hommage à mon père. J’ai commencé par un film africain. «3000 nuits» est mon dixième film.

LE FILM

CAP CANAILLE

De Juliet Berto et Jean-Henri Roger, avec Juliet Berto, Jean-Claude Brialy, Richard Bohringer, Nini Crépon, Bernadette Lafont

(FR, 1983, 1h43)

Marseille dans les années 80. Un magnat de l'immoblier fait incendier une colline dont la propriétaire n'est autre que la fille d'un homme assassiné il y a peu et qui trempait dans un trafic de drogue. Deux journalistes décident d'enquêter sur l'affaire.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h : ouverture des portes - bar et restauration sur place
22h : projection en plein air du film CAP CANAILLE

TARIFS

Tarif unique entrée : 10€

Réservations au 06.35.46.76.56

VENDREDI 13 JUILLET à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

MARSEILLE AU CINÉMA

projection du film CAP CANAILLE

projection en présence de JANE ROGER, fille du réalisateur JEAN-HENRI ROGER

LES INVITÉES

Jane Roger :

J’ai fait des études de sociologie et de sciences politiques, mais j’avais besoin de concret. Je connaissais le monde du cinéma par mon père, le cinéaste Jean-Henri Roger qui a travaillé avec Godard, et je me suis lancée dans la production avec un réalisateur et producteur africain. Nous n’arrivions pas à trouver de distributeur, alors nous avons décidé de faire la distribution nous-mêmes.

Moi-même ayant grandi au Congo, nous nous sommes lancés dans la distribution de films africains, caribéens, noirs américains. Nous avons échoué. Ce genre de films est bien accueilli dans les festivals, mais impossible de passer la barrière de la salle, les exploitants partent du principe que ça ne marchera pas. Je suis donc partie pour travailler chez des distributeurs confirmés, puis en 2014, à 41 ans, j’ai créé JHR Film à Paris, en hommage à mon père. J’ai commencé par un film africain. «3000 nuits» est mon dixième film.

LE FILM

CAP CANAILLE

De Juliet Berto et Jean-Henri Roger, avec Juliet Berto, Jean-Claude Brialy, Richard Bohringer, Nini Crépon, Bernadette Lafont

(FR, 1983, 1h43)

Marseille dans les années 80. Un magnat de l'immoblier fait incendier une colline dont la propriétaire n'est autre que la fille d'un homme assassiné il y a peu et qui trempait dans un trafic de drogue. Deux journalistes décident d'enquêter sur l'affaire.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : buffet dans la cour du cinéma
20h30 : projection du film CAP CANAILLE

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance

Buffet : 7€

Réservations au 04.42.06.29.77

LUNDI 16 JUILLET à partir de 18h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

en partenariat avec l'Office du Tourisme de Port-de-Bouc

CINE-HISTOIRE

LA DESTRUCTION EN 1943 DES QUARTIERS DU VIEUX PORT DE MARSEILLE

conférence de l'historien ROBERT STROZZI

suivie de la projection du film MARSEILLE, JANVIER 1943 - OPÉRATION SULTAN

LES INVITÉS

Robert Strozzi est un historien passionné de l'histoire ouvrière et politique de l'histoire de la région marseillaise.

Il consacrera lors de cette soirée sa conférence la destruction en 1943 du Vieux Port par les Allemands, un crime prémédité par la Collaboration.

LE FILM

MARSEILLE, JANVIER 1943 - OPÉRATION SULTAN

Un documentaire de Jean-Pierre Carlon

(FR, 2004, 0h52)

En 1943, Marseille a connu des rafles massives et l’évacuation puis la destruction du quartier Nord du Vieux-Port. Commandée par les Allemands, cette opération baptisée «Opération Sultan» a été réalisée avec la collaboration des autorités et de la police françaises.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

18h30 : conférence par Robert Strozzi

19h30 : buffet dinatoire
20h30 : projection du film MARSEILLE, JANVIER 1943 - OPÉRATION SULTAN

TARIFS

Entrée libre à la conférence

Buffet : 5€
Tarifs habituels pour le film

Réservations au 04.42.06.29.77

MARDI 17 JUILLET à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

en partenariat avec la médiathèque Boris Vian

RENCONTRE AVEC L'AUTEUR JEAN ROLLIN

suivie de deux projections :

carte blanche à Zones Portuaires Saint-Nazaire

en présence de SANDRINE FLOCH,

Déléguée Générale de Zones Portuaires Saint-Nazaire,

projection des films

SEPT MILLE ANNÉES

LE 1er MAI À SAINT-NAZAIRE

suivi de la projection de FILMS D'ARCHIVES SUR PORT-DE-BOUC

proposés par les membres de PORT-DE-BOUC D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

en présence de GILBERT CANERI

L'INVITÉ

Jean Rolin est un écrivain et journaliste français. Il a reçu le prix Albert Londres en 1988 et son roman L'Organisation a reçu le prix Médicis en 1996.
Fils d'un médecin militaire, il grandit en Bretagne et au Congo.

N'aimant pas trop qu'on lui parle de ses années de militantisme, du côté de l'extrême gauche, il préfère se souvenir de sa grand-mère qui lui a appris à lire et à écrire. Et des ports de son enfance, en filigrane dans son œuvre. Ports qui seront particulièrement présents dans Terminal frigo, dont l'action commence à Saint-Nazaire et se termine à Port-de-Bouc.

Une bonne part de son œuvre fut éditée par P.O.L, dont nous regrettons la disparition récente de son fondateur, Paul Otchakovsky-Laurens.

Jean Rolin a écrit, parmi ses nombreux livres édités, deux magnifiques opus qui se déroulent en partie à Port-de-Bouc : Les évènements et Terminal frigo

LES FILMS

SEPT MILLE ANNÉES

De Christophe Cognet, avec Mathieu Amalric, Françoise Lebrun

(FR, 2016, )

Un marin, dans une chambre d’hôtel, allume une cigarette. Une femme lui en « taxe » une. Peut-être est-ce la dernière nuit  - Ou la première, depuis sept mille années.

LE 1er MAI À SAINT-NAZAIRE

D'Hubert Knapp et Marcel Trillat

(FR, 1967, 24mn)

Saint-Nazaire, 1er mai 1967, le muguet distribué aux travailleurs avant le meeting a le parfum de la victoire. Depuis deux mois, 3200 ouvriers des Chantiers de l'Atlantique, de ses entreprises sous-traitantes et de Sud-Aviation étaient en grève. Ce jour de fête du travail, un accord a été signé entre organisations syndicales et patronat. Celui-ci a concédé l'augmentation de salaire revendiquée. Pendant quatre jours, la caméra a enregistré les derniers temps forts de ce mouvement qui aura marqué les esprits pour longtemps, tant l'épreuve vécue pendant deux mois, que la solidarité qui s'est développée entre les grévistes et la population nazairienne. Le film fut censuré et ne fut jamais diffusé.

IMAGES D'ARCHIVES FAMILIALES DE PORT-DE-BOUC

Un programme de 40mn de films d'archives familiales, qui racontent une histoire

de Port-de-Bouc.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : rencontre littéraire avec l’auteur
21h : buffet
22h : programme de projections en plein air

(si bonnes conditions climatiques. Dans le cas contraire, projections dans

la salle de cinéma)

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance

Buffet : 7€

Réservations au 04.42.06.29.77

MERCREDI 18 JUILLET à partir de 18h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

​​

AUTOUR DE L’ŒUVRE DE LA CINÉASTE FRANSSOU PRENANT

TROIS FILMS :

L’ESCALE DE GUINÉE

SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

BIENVENUE À MADAGASCAR

en présence de la réalisatrice

L'INVITÉ

Franssou Prenant étudie la philosophie puis le cinéma à l’IDHEC à Paris, et réalise ensuite plusieurs films, parmi lesquels : L’escale de Guinée (1987), Paris, mon petit corps est bien las de ce grand monde (2000), Sous le ciel lumineux de son pays natal  (2002), Reviens et prends moi (2004), Le jeu de l’oie du Professeur Poilibus (2007) ou Bienvenue à Madagascar (2017). Elle a également travaillé comme scénariste, comédienne et monteuse entre autres pour Jacques Kébadian, Romain Goupil (Mourir à trente ans (1982) et Lettre pour L… (1993)) ou encore Raymond Depardon (Faits divers (1983), Empty quarter (1985)).

LES FILMS

L’ESCALE DE GUINÉE

De Franssou Prenant

(FR, 1987, 57mn)

"J’ai passé 6 mois en Guinée (Conakry), entre février et juillet 1986 ; j’y ai tourné, seule, en super 8, des éléments de la vie des gens et des fragments de la mienne, objet exilé dans une ville plutôt dure : c’était deux ans après la mort de Sékou Touré, et le pays, après deux décennies de fermeture à l’occident, était comme resté abandonné dans le temps.
Le film n’est pas un documentaire sur la Guinée, pas plus qu’un journal de bord, il est la conjugaison du voyage et de la mémoire, de la réflexion, du regard de l’exilé volontaire et de la vie qui mène son train.

SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

De Franssou Prenant

(FR, 2002, 48mn)

Ça se passe à, dans, sous, à travers les trous de Beyrouth, ses béances flottantes, au cours pas long de rigoles issues de tuyaux percés, dans la poussière de ce qu’il en reste, restait, car c’est du passé ce Beyrouth qu’on voit, du passé récent, filmé en 1995, avant que le centre ville effondré par la guerre ne soit arasé et reconstruit. Trois filles invisibles comme des esprits, planent sur leur ville dont le ciel lumineux nimbe les souvenirs ; elles rôdent et parlent. Par les histoires que tracent les arroseuses de ruines qui semblent verser des larmes, les machines qui grignotent les décombres des splendeurs en lambeaux, la poussière rétive au balayage, les enfants qui font des bombes dans la mer qui rassure et nettoie, contre ces blocs carcéraux d’un avenir déjà présent et destructif, leur parole monte à l’assaut du temps et de l’Histoire. Les rêves réalistes de jeunesse militante, pulvérisés par l’enchaînement de catastrophes mal manigancées, se redessinent, se désirent, autrement et sans édulcoration.

BIENVENUE À MADAGASCAR

De Franssou Prenant

(FR, 2017, 1h42)

Vues de ma fenêtre-caméra au cours d’aventures urbaines, des images d’Alger où, enfant, au sortir de l’Indépendance, j’ai appris la liberté, et dont quelques décennies plus tard, immigrée à l’envers et exilée volontaire, j’ai fait ma ville d’élection.
Non incarnées, des paroles off, intervenant les unes sur les autres, rencontres simultanées de voix polyphoniques, planent sur la ville, la traversent, l’habitent.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

18h30 : projection du film L’ESCALE DE GUINÉE

suivie de SOUS LE CIEL LUMINEUX DE SON PAYS NATAL

20h30 : buffet convivial

21h15 : projection du film BIENVENUE À MADAGASCAR

TARIFS

Tarifs habituels pour une séance

les deux séances : 8€

Buffet : 7€

Réservations au 04.42.06.29.77

JEUDI 19 JUILLET de 14h30 au soir

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

en partenariat avec la MÉDIATHÈQUE BORIS VIAN et DOCUMENTAIRE SUR GRAND ÉCRAN

INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE :

LE SPECTACLE HISTOIRES VRAIES DE MÉDITERRANÉE PRÉVU LORS DE CETTE SOIRÉE, EN PRÉSENCE DE FRANÇOIS BEAUNE ET MALIK ZIAD, EST MALHEUREUSEMENT ANNULÉ, ET REPORTÉ À UNE DATE ULTÉRIEURE

Nous vous prions de nous en excuser

L'ALGÉRIE, ALGER, LA MÉDITERRANÉE...

UNE JOURNÉE DE PROJECTIONS, QUATRE FILMS,

UN HOMMAGE À TARIQ TEGUIA

(ENTRETIEN EN DIRECT VIA SKYPE - sous réserve)

ATLAL

ROME PLUTÔT QUE VOUS

LA CLÔTURE

RÉVOLUTION ZENDJ

L'INVITÉ

Tariq Teguia est la meilleure nouvelle cinématographique que nous envoie l'Algérie depuis des lustres. Après un premier long métrage riche de grosses promesses (Rome plutôt que vous, 2008), odyssée godardienne d'un jeune couple algérien en partance pour nulle part, Inland, sélectionné en compétition à la dernière Mostra de Venise, sonne l'heure de l'entrée de ce cinéaste de 40 ans, venu de la philosophie et des arts plastiques, dans la cour des grands inventeurs de formes.

LES FILMS

ATLAL

De Djamel Kerkar

(ALG/FR, 2018, 1h41, VOST)

Pour ce premier film, Djamel Kerkar part du douloureux, ce qui a meurtri l'Algérie dans les années 1990, la décennie noire. À l'écran, de fragiles images VHS, brouillées, enregistrées en 1998, scrutant par le détail mais comme sidérées, un champ de ruines battu par le vent : amas indistincts de béton envahis d'herbes folles, ferailles saillantes, enchevêtrées. On est à Ouled Allal, bourgade qui fut le théâtre à l'automne 1997 d'une opération militaire de sinistre mémoire qui l'a alors éradiquée.
Puis Ouled Allal, aujourd'hui. Le silence, toujours, mais les herbes folles, plus drues, plus denses y côtoient de nouveaux bâtiments tout juste sortis de terre ou en chantier, sihouettes fantômatiques. Un paysage où prennent corps, un à un, des visages et des récits d'hommes. Des paroles longuement déployées qui esquissent des Histoires différentes, affaire de générations.

LA CLÔTURE

De Tariq Teguia

Avec Sofiane Medraoui, Lali Maloufi

(ALG/FR, 2002, 23mn)

Le cri de jeunes Algérois comme seul espace de liberté individuelle.
À travers le cri de jeunes Algérois vivant dans le renoncement, Haçla (la clôture) tente de donner à voir et à entendre, dans le labyrinthe d’impasses que constituent Alger et ses environs, une société bloquée, refermée sur elle-même, où le cadre de la parole devient le seul espace de liberté individuelle.

ROME PLUTÔT QUE VOUS

De Tariq Teguia

Avec Samira Kaddour, Rachid Amrani

(ALG/FR, 2008, 1h51, VOST)

Depuis plus de dix années, l'Algérie vit une guerre lente, une guerre sans ligne de front mais ayant causé plus de 100 000 morts. C'est ce désert que Zina et Kamel - deux jeunes algérois
tantôt hallucinés et joyeux, tantôt abattus et sereins - voudront sillonner une dernière fois avant de le quitter.

 

RÉVOLUTION ZENDJ

De Tariq Teguia

Avec Fethi Gares, Diyanna Sabri

(ALG/FR, 2015, 2h13, VOST)

Ibn Battutâ est journaliste dans un quotidien algérien. Un banal reportage sur des affrontements communautaires dans le Sud algérien le conduit sur les traces de révoltes oubliées du 8e au 9e siècle sous le Califat abbaside en Irak. Pour les besoins de son investigation, il se rend à Beyrouth, ville qui incarna durant plusieurs décennies toutes les luttes et les espoirs du Monde arabe. Ailleurs sur la carte, Nahla, une jeune palestinienne revient à Beyrouth sur les traces de son père, un militant nationaliste.
En Irak sous occupation américaine, Monsieur Prince, entrepreneur multicartes voit grand et compte vite l’argent. Pour préserver ses revenus exponentiels, il se rend à Beyrouth.
Tous se rencontreront. Maisdu temps sécoulera avant ces collisions, il y aura des ratages et des impasses, des éclipses et des fictions parce que les fantômes sont partout, parce que Beyrouth, la Babylone des révolutionnaires, n’est plus là que dans ses interstices. Bientôt, il faudra déserter Beyrouth en fuyards, se choisir un autre exil. Une ligne de fuite vers le Nord Ouest pour Nahla, vers l’Est et Bagdad, la Ville des villes pour Ibn Battutâ, reporter indécis maintenant au bord de lui-même, sidéré devant l’ampleur du Tigre, dérivant l’arme à la main sur un mashood dans les eaux du Chott el Arab, le Golfe arabo-persique à portée de main. L’Eden atteint?

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE

14h30 : projection du film ATLAL (séance 1)

16h30 : projection du film LA CLÔTURE

suivie de la projection du film ROME PLUTÔT QUE VOUS (séance 2)

19H30 : buffet dans la cour du cinéma

20H30 : projection du film RÉVOLUTION ZENDJ

précédé d'un entretien via Skype avec le réalisateur (séance 3)

TARIFS

Buffet : 7€

Tarifs habituels pour une séance

Les 3 séances : 9€

Réservations au 04.42.06.29.77

VENDREDI 20 JUILLET de 16h au soir

PORT-DE-BOUC

au cinéma le Méliès

dans la cour de la Mairie

dans la rue Denis Papin

sous le kiosque du cours Landrivon

en partenariat avec NUIT MÉTIS, la VILLE DE PORT-DE-BOUC

et SOS MÉDITERRANÉE

SOIRÉE AVEC LE CABARET NOMADE

STANDS, ANIMATIONS, CONCERTS, PROJECTION

BAR ET RESTAURATION DANS LA COUR DU CINÉMA

 

projection du film, en plein air, dans la cour du cinéma :

UNITED FOR JAMAICA

LES INVITÉS

LA BATUCADA DE LA FAMILLE GEANT

Les déambulations festives de marionnettes monumentales.

Ce spectacle réunissant 30 artistes professionnels et amateurs a été réalisé dans le cadre du programme annuel «Instants Métis». La Batucada dirigée par Laurent Rigaud, directeur artistique de Viagem Samba, et les Marionnettes Géantes créées par la Cie Caramantran avec des enfants de Miramas tissent une relation privilégiée avec le public dans des interventions urbaines sculpturales, théâtrales et festives.

BAL’KINO

Quand une accordéoniste et une violoniste sillonnent l’univers des musiques traditionnelles, vivantes, épicées, parfois nostalgiques, souvent entraînantes, entre Orient et Occident. Des Balkans aux Caraïbes, en passant par la France, bien sûr... Des répertoires communs, qui circulent de bouche à oreille, entre musiciens, danseurs et mélomanes. Et évidemment, des invité(e)s surprises, pour des musiques à partager sans modération !

CARAVANE NAMASTÉ

La chanson nomade aux élans militants

Formée en 2011, la Caravane Namasté fait onduler la chanson française sur une musique métissée aux accents rock, aux touches manouches et aux parfums de reggae. Avec ses textes militants et son engagement éco-responsable, son éloquence et ses ritournelles, le jeune groupe vauclusien clame son amour du voyage et ses préoccupations humanistes dans des show débordant d’une énergie communicative. Avec ce visa musical, pas étonnant de les retrouver en premières parties de Raoul Petite ou de la Rue Ketanou comme le gage d’une générosité jubilatoire sur scène.

DE LA CRAU aka SAM KARPIENIA

La voix géniale du chant psychotropique provençal

Depuis 20 ans, Sam Karpienia trace un sillon singulier, un cheminement profond et inédit dans le paysage sudiste de la folk-rock post-moderne. De Dupain à Fora Bandit en passant par son projet éponyme, sa rugueuse voix-signature, écorchée autant qu’habitée, attise de lointains cousinages avec un blues poignant, un rock hypnotico-poétique ou un cante occitanisé. Derrière une langue provençale qui ne se laisse pas dompter, sa musique aux transes rythmiques et aux riffs de guitares électriques déjoue les traditions sans jamais regarder en arrière. Porté par l’ivresse des pionniers, De La Crau chevauche les grands espaces, percé par le soleil cru de Méditerranée et exalté par les embruns tumultueux des cités portuaires... Lumineux et sombre à la fois.

BLACKSTONE PRODUCTIONS

La seule agence de production à Tahiti, spécialisée dans la création de contenu audiovisuel et multimédia, en français, en anglais, en tahitien, en chinois et ouverte en 24/7.

Une partie de l'équipe sera présente pour présenter leur production UNITED FOR JAMAICA.

LE FILM

UNITED FOR JAMAICA

réalisé par Blackstone Productions

(FR/TA, 2016, 0h56)

Pendant trois semaines nous avons suivi les bonnes âmes de l’association Kabba Roots en Jamaique lors de leurs pérégrinations pour construire un centre communautaire au beau milieu du ghetto de Rockfort, Kingston.
Du reggae, de l’amour, de l’unité et un bon paquet d’émotions alors que nous découvrons la communauté et partageons leur vie pour quelque temps…

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

16h : ouverture des stands

19h : concert de la BATUCADA DE LA FAMILLE GÉANT

20h : concert de BAL'KINO

21h : concert de CARAVANE NAMASTÉ

22h : concert de DE LA CRAU aka SAM KARPIENIA

23h : projection du film UNITED FOR JAMAÏCA

TARIFS

Entrée libre
Buvette et restauration
sur place

Réservations au 04.42.06.29.77

SAMEDI 21 JUILLET à partir de 20h

MARSEILLE

Toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier

SÉANCE SPÉCIALE DU FILM CINQ ET LA PEAU

 

POUR DES RAISONS INDÉPENDANTES DE NOTRE VOLONTÉ, LA SÉANCE

EN PLEIN AIR DU FILM "CINQ ET LA PEAU", SUR LE TOIT-TERRASSE DU

CORBUSIER, CE SAMEDI 21 JUILLET, EST ANNULÉE

NOUS VOUS PRIONS DE NOUS EN EXCUSER

LA SÉANCE EST REPORTÉE AU CINÉMA LE MÉLIÈS DE PORT-DE-BOUC

LE FILM

CINQ ET LA PEAU

De Pierre Rissient, Avec Féodor Atkine, Eiko Matsuda

(FR, 1982, 1h35, VOST)

Un homme, Ivan, retourne à Manille, apparemment sans but précis. Au gré de son errance et de ses rencontres, l’écrivain déambule dans la mégapole fascinante à la recherche de son passé et du sens de son existence.

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h : ouverture des portes - bar et restauration sur place
22h : projection en plein air du film CINQ ET LA PEAU

TARIFS

Tarif unique entrée : 10€

Réservations au 06.35.46.76.56

LUNDI 23 JUILLET à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

SÉANCE SPÉCIALE DU FILM MILLA

EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE VALÉRIE MASSADIAN

ET DE L'ACTEUR DU FILM LUC CHESSEL

L'INVITÉE

La photographe Nan Goldin l’a immortalisée il y a une vingtaine d’années avec ses cheveux blonds, courts, et son regard bleu d’inquiétude. ­Valérie Massadian explique que « Nan » lui a redonné un corps après la naissance de son fils, en la montrant telle qu’elle était. C’est encore l’artiste américaine qui a insisté pour voir les photos et diaporamas que Valérie Massadian gardait pour elle. « Qu’est-ce que tu attends pour faire tes films ! », l’a-t-elle grondée. Elle a fini par signer son premier long-métrage en 2012, Nana, et vient présenter aujourd'hui son second opus, le très beau Milla, primé de nouveau au Festival International du Film de Locarno !

LE FILM

MILLA

De Valérie Massadian, avec Séverine Jonckeere, Luc Chessel, Ethan Jonckeere

(FR/POR, 2018, 2h08)

Milla 17 ans, et Leo à peine plus, trouvent refuge dans une petite ville au bord de la Manche.
L'amour à vivre, la vie à inventer. La vie à tenir, coûte que coûte et malgré tout.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : buffet
20h30 : projection du film MILLA, suivie d'un échange avec VALÉRIE MASSADIAN

TARIFS

Tarifs habituels pour le film (+ buffet : 7€)
Réservations au 04.42.06.29.77

MARDI 24 JUILLET à partir de 19h

PORT-DE-BOUC

au cinéma le Méliès

en partenariat avec le FESTIVAL DE MARTIGUES

VOYAGE AU TATARSTAN

EXCEPTIONNEL : CONCERT ET DANSES DU GROUPE KAZAN

 

suivi de la projection d'images d'archives et documentaires

sur Kazan et le Tatarstan

LES INVITÉS

Entre Volga et Oural, le Tatarstan est une république mosaïque dans laquelle cohabitent nombre de peuples d’origines ethniques très diverses.

C’est de ce large éventail multiculturel que l’Ensemble d’Etat de Kazan s’est inspiré pour la création artistique de ses chorégraphies.

La musique a une large place dans leur répertoire. L’orchestre traditionnel est composé de 9 musiciens et fait revivre des instruments anciens, comme le kurai, qui symbolise à lui seul la culture tatare, avec ses ornements d’os et d’argent. Il nous donnera également à entendre des harmonicas, balalaïkas russes, domras ou mandolines.

Lors de sa venue en 2014, Kazan avait su impressionner le public du Festival par la rigueur d’exécution de ses chorégraphies et la précision de son orchestre qui accompagne les voix aux nuances si particulières des chanteuses.

LE FILM

FILMS D'ARCHIVES ET DOCUMENTAIRES SUR KAZAN

en collaboration avec Net-Film

Un programme d'une heure vingt sur Kazan, capitale de la république du Tatarstan, situé sur les bords de la Volga

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h : ouverture des portes

19h30 : spectacle du groupe KAZAN

20h45 : bar et restauration + mix musical
22h : projection de films d’archives et documentaires sur le Tatarstan

TARIFS

Tarif unique spectacle + film : 10€

Buvette et restauration à prix modérés

Réservations au 04 42 06 29 77

MERCREDI 25 JUILLET à 21H

PORT-DE-BOUC

au cinéma le Méliès

en partenariat avec le FESTIVAL PHARE D'ARLES

LA VILLE PORTUAIRE DANS LE COURT-MÉTRAGE

UN PROGRAMME D'UNE HEURE PROPOSÉ PAR LE FESTIVAL PHARE D'ARLES

en présence de la directrice du festival Phare, MAUD CALMÉ

LES INVITÉS

Le festival ArtCourtVidéo est une association créée depuis 2004. Elle a pour objectif de promouvoir le format court et l’art vidéo.

Dans son sillage, le festival Phare propose une programmation de courts métrages et des expositions consacrées à l’art vidéo.

Nous aurons le plaisir de recevoir Maud calmé, responsable de la structure, à l'occasion de la séance proposée autour de films tournés dans les zones portuaires.

LES FILMS

LES BOUCHES DU RHÔNE

d’Agnès Varda, 2012

Les Bouches du Rhône, des lèvres toutes rouges qui flottent sur une vidéo du fleuve en chantant la Marche des rois comme des enfants... Le fleuve est fédérateur et omniprésent mais il y a surtout, nichés dans ces « bouches », aux creux des bras du Rhône, ces hommes venus des quatre coins du monde former le peuple de Provence. Une production du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

FLEUVE ROUGE, SONG HONG

de Stéphanie Lansaque & François Leroy

France, 2012, 15’ Vietnam.

Les premières heures a Hanoï de trois jeunes frères fraichement débarqués de leur village natal. Autour du pont Long Bien, trait d'union entre ville et campagne, ils croisent la route d'un jeune flic et d'une vendeuse ambulante.

Grand Prix Canal + du meilleur court métrage Cannes 2012

AUBADE

de Mauro Carraro

Suisse, 2014, Fiction animée, 5’

Un soleil noir se lève sur le lac Léman. Dans un contre-jour surréaliste, plusieurs baigneurs et oiseaux aquatiques assistent au spectacle de l’aube, hypnotisés par la musique d’un violoncelliste.

STELLA

de Maris de Gaicomo Abbruzzese

France, Italie, 2014, Fiction, 27’

Un village perdu au bord de la Méditerranée. A l’occasion d’une fête populaire, les habitants se rassemblent sur la plage dans l’attente de l’arrivée par les eaux de la statue de la Stella maris, Vierge de la Mer.

UNTITLED

de Khvay Samnang

Video, Cambodge, 2011, 4’22’’

Khvay Samnang s’intéresse aux problèmes écologiques de son pays natal, le Cambodge, car ils résultent des injustices intergénérationnelles et des bains de sangs qu’a connu le Sud au sens large. Dans ses neuf performances, réalisees au fil de l’anneée 2010 ; pendant les pauses-déjeuner des agents de sécurité, l’artiste, campe dans les eaux de ces lacs à différentes étapes de leur aménagement, déversait sur lui un seau de sable. Cet acte simple et répétitif évoque le comblement et l’appropriation de ces lacs.

SCHENGEN

d'Annarita Zambrano

France, 2012, 10’

Dans un Paris militairement divisé en deux comme dans l’ancien Berlin Est-Ouest, Inès Raymond reçoit, Rive Droite, des hommes et des femmes qui demandent un visa pour la Rive Gauche. Chacun a ses rêves et ses raisons de vouloir « passer » la Seine, mais Inès doit respecter les nouvelles consignes...

WAITING FOR HER SAILOR

de Bill Plympton

Etats-Unis, 2012, 32’’
Une femme sur une falaise attend le retour de son marin.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

21h : séance de courts (1h) suivie d’un pot offert

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance

Réservations au 04 42 06 29 77

JEUDI 26 JUILLET à 21H30

MARSEILLE

au Videodrome 2

en partenariat avec le FESTIVAL PHARE D'ARLES

LA VILLE PORTUAIRE DANS LE COURT-MÉTRAGE

UN PROGRAMME D'UNE HEURE PROPOSÉ PAR LE FESTIVAL PHARE D'ARLES

en présence de la directrice du festival Phare, MAUD CALMÉ

LES INVITÉS

Le festival ArtCourtVidéo est une association créée depuis 2004. Elle a pour objectif de promouvoir le format court et l’art vidéo.

Dans son sillage, le festival Phare propose une programmation de courts métrages et des expositions consacrées à l’art vidéo.

Nous aurons le plaisir de recevoir Maud calmé, responsable de la structure, à l'occasion de la séance proposée autour de films tournés dans les zones portuaires.

LES FILMS

LES BOUCHES DU RHÔNE

d’Agnès Varda, 2012

Les Bouches du Rhône, des lèvres toutes rouges qui flottent sur une vidéo du fleuve en chantant la Marche des rois comme des enfants... Le fleuve est fédérateur et omniprésent mais il y a surtout, nichés dans ces « bouches », aux creux des bras du Rhône, ces hommes venus des quatre coins du monde former le peuple de Provence. Une production du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

FLEUVE ROUGE, SONG HONG

de Stéphanie Lansaque & François Leroy

France, 2012, 15’ Vietnam.

Les premières heures a Hanoï de trois jeunes frères fraichement débarqués de leur village natal. Autour du pont Long Bien, trait d'union entre ville et campagne, ils croisent la route d'un jeune flic et d'une vendeuse ambulante.

Grand Prix Canal + du meilleur court métrage Cannes 2012

AUBADE

de Mauro Carraro

Suisse, 2014, Fiction animée, 5’

Un soleil noir se lève sur le lac Léman. Dans un contre-jour surréaliste, plusieurs baigneurs et oiseaux aquatiques assistent au spectacle de l’aube, hypnotisés par la musique d’un violoncelliste.

STELLA

de Maris de Gaicomo Abbruzzese

France, Italie, 2014, Fiction, 27’

Un village perdu au bord de la Méditerranée. A l’occasion d’une fête populaire, les habitants se rassemblent sur la plage dans l’attente de l’arrivée par les eaux de la statue de la Stella maris, Vierge de la Mer.

UNTITLED

de Khvay Samnang

Video, Cambodge, 2011, 4’22’’

Khvay Samnang s’intéresse aux problèmes écologiques de son pays natal, le Cambodge, car ils résultent des injustices intergénérationnelles et des bains de sangs qu’a connu le Sud au sens large. Dans ses neuf performances, réalisees au fil de l’anneée 2010 ; pendant les pauses-déjeuner des agents de sécurité, l’artiste, campe dans les eaux de ces lacs à différentes étapes de leur aménagement, déversait sur lui un seau de sable. Cet acte simple et répétitif évoque le comblement et l’appropriation de ces lacs.

SCHENGEN

d'Annarita Zambrano

France, 2012, 10’

Dans un Paris militairement divisé en deux comme dans l’ancien Berlin Est-Ouest, Inès Raymond reçoit, Rive Droite, des hommes et des femmes qui demandent un visa pour la Rive Gauche. Chacun a ses rêves et ses raisons de vouloir « passer » la Seine, mais Inès doit respecter les nouvelles consignes...

WAITING FOR HER SAILOR

de Bill Plympton

Etats-Unis, 2012, 32’’
Une femme sur une falaise attend le retour de son marin.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

21h : séance de courts (1h) suivie d’un pot offert

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance

Réservations au 04 42 06 29 77

VENDREDI 27 JUILLET à partir de 20h

MARSEILLE

Toit-terrasse de la Cité Radieuse le Corbusier

AVANT-PREMIÈRE DU FILM

IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

ouverture de la sélection ACID / Cannes 2018

en partenariat avec Cinémas du Sud

EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE ANNE ALIX

L'INVITÉE

Après des études d'histoire, Anne Alix hésite quelques mois entre journalisme et cinéma et opte finalement pour ce dernier pour tenter d'explorer le monde et de le partager avec d'autres sur un mode sensible. 

Après quelques courts-métrages de fiction, et suite à des rencontres fortes, elle passe au documentaire. Son travail se partage désormais entre les deux genres. Depuis son arrivée à Marseille courant 2000, elle a travaillé à plusieurs reprises sur des créations partagées, ce qui a insensiblement fait évoluer son écriture personnelle : faire des films "avec" et non pas "sur"...

Il se passe quelque chose est son premier long-métrage, le film ayant fait l'ouverture de la sélection ACID à Cannes 2018.

LE FILM

IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

De Anne Alix, avec Lola Dueñas, Bojena Horackova

(FR, 2018, 1h43)

Avignon. Irma, qui ne trouve plus sa place dans le monde, croise sur sa route Dolorès, une femme libre et décomplexée missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié. L’improbable duo se lance sur les routes. Au lieu de la Provence pittoresque et sexy recherchée, elles découvrent un monde plus complexe et une humanité chaleureuse qui lutte pour exister. Pour chacune d’elle, c’est un voyage initiatique.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h : ouverture des portes - bar et restauration sur place
22h : projection en plein air du film IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

TARIFS

Tarif unique entrée : 10€

Réservations au 06.35.46.76.56

SAMEDI 28 JUILLET à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

AVANT-PREMIÈRE DU FILM

IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

ouverture de la sélection ACID / Cannes 2018

en partenariat avec Cinémas du Sud

EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE ANNE ALIX

L'INVITÉE

Après des études d'histoire, Anne Alix hésite quelques mois entre journalisme et cinéma et opte finalement pour ce dernier pour tenter d'explorer le monde et de le partager avec d'autres sur un mode sensible. 

Après quelques courts-métrages de fiction, et suite à des rencontres fortes, elle passe au documentaire. Son travail se partage désormais entre les deux genres. Depuis son arrivée à Marseille courant 2000, elle a travaillé à plusieurs reprises sur des créations partagées, ce qui a insensiblement fait évoluer son écriture personnelle : faire des films "avec" et non pas "sur"...

Il se passe quelque chose est son premier long-métrage, le film ayant fait l'ouverture de la sélection ACID à Cannes 2018.

LE FILM

IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

De Anne Alix, avec Lola Dueñas, Bojena Horackova

(FR, 2018, 1h43)

Avignon. Irma, qui ne trouve plus sa place dans le monde, croise sur sa route Dolorès, une femme libre et décomplexée missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié. L’improbable duo se lance sur les routes. Au lieu de la Provence pittoresque et sexy recherchée, elles découvrent un monde plus complexe et une humanité chaleureuse qui lutte pour exister. Pour chacune d’elle, c’est un voyage initiatique.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h : ouverture des portes - bar et restauration sur place
22h : projection en plein air du film IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

TARIFS

Tarif unique entrée : 10€

Réservations au 06.35.46.76.56

DIMANCHE 29 JUILLET à partir de 21H30

MARSEILLE

au Videodrome 2

​​

ET LE PORT DE MARSEILLE S'ÉTENDIT JUSQU'À FOS...

UN PROGRAMME DE FILMS SUR L'OUEST MARSEILLAIS

dont FOS-SUR-MER de PETER NESTLER

LES FILMS

FOS-SUR-MER

de Peter Nestler

(SUE, 1972, 24mn, VOST)

Fos-sur-Mer est une commune à une cinquantaine de kilomètres de Marseille, soumise à une industrialisation massive depuis les années soixante, en lien avec l’expansion du port de la cité phocéenne. Nestler s’inscrit au cœur de cette transformation radicale d’un lieu et lui donne une épaisseur historique et économique, en allant à la rencontre des ouvriers français et étrangers – la main-d’œuvre exploitée est ici surtout maghrébine.

 

suivi d'un programme de

FILMS D'ARCHIVES SUR FOS-SUR-MER / PORT-DE-BOUC

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

21h30 : séance de projection + échanges

TARIFS

Entrée libre

Réservations au 06.35.46.76.56

MERCREDI 1er AOÛT à partir de 19h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

VOYAGE AU VIETNAM

projection de trois films :

QUELQUE PART AU VIETNAM

DE SAÏGON À MARSEILLE

SAÏGON INFORMEL : LES TRAVAILLEURS DE LA ZONE GRISE

LES FILMS

QUELQUE PART AU VIETNAM

De Nicole Chayne-Salini & Brigitte Combat

(FR, 2017, 22mn)

Des trains,des bateaux, des barques, des scooters, des vélos  et des hommes... Itinerrance portuaire sans commentaire.

DE SAÏGON À MARSEILLE

De Jacques Page

(FR, 1952, 21mn, muet)

Le réalisateur filme son voyage en bateau de Saigon (Vietnam) à Marseille. C'est l'occasion pour lui d'observer cargos, paquebots et pétroliers ainsi que l'activité des ports traversés.

SAÏGON INFORMEL : LES TRAVAILLEURS DE LA ZONE GRISE

D'Axel Demenet, Vincent Doubrere et Jean-Yves Ricci

(FR, 2016, 27mn)

Le Vietnam est l’un des pays qui croît le plus vite au monde.
Pourtant, un quart des travailleurs exercent une activité dans le secteur informel, en dehors du contrôle de l’État, privés de tout support et de toute reconnaissance.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

19h30 : buffet participatif

(venez avec vos plats salés et sucrés, nous nous chargeons des boissons)
20h30 : projection des trois films

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance (+ buffet : 7€)
Réservations au 04.42.06.29.77

JEUDI 2 AOÛT à partir de 20h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

VOYAGE AUX FRONTIÈRES DE SALIN DE GIRAUD

 

performance musicale et film en présence de NELLY POUGET

spectacle SPIRALE DANSE

L'INVITÉE

Née en Bourgogne le 19 Mai 1955 étudie le saxophone avec Jean-Marie Londeix au conservatoire de Dijon.

Préoccupée par une urgence de libération dans la création et dans l’expression, réalise des performances sur le mouvement, la

voix, l’espace. Fabrique des instruments de musique, dirige des ateliers pour enfants.

Recherche à travers des voyages, vit en Afrique, dans différents pays d’Europe, ainsi qu’aux U S A.

Commence de diriger ses orchestres en 1982.Compositrice, présente essentiellement ses créations motivées par l’actualité, nourries par ses quêtes spirituelles.

Dirige et enregistre en 1991 son premier CD « Le Dire » avec Sunny Murray en quartette.
1993 dirige un septette et réalise son deuxième CD « Le Vivre » avec Horace Tapscott, Andrew Cyrille, Michel Godard, Gérard Siracusa, Kent Carter, Jean-François Jenny-Clark.
Elle va se produire en duo avec la batteur Micheline Pelzer de 1993 à 1995, Festival de Jazz de Tourcoing, A M R Genève, Reithalle Bern, Le Petit Faucheux Tours.
1996 réalise sa première vidéomusique avec Noah Rosen, James Lewis, et Makoto Sato en quartette live au Procréart Paris.

1997 avec la pianiste Marilyn Crispell dirige et enregistre  un nouveau CD « Le Voir ».

1998 se produit en duo avec Sunny Murray Festival de Francfort, en solo au Centre d’Art Contemporain de Vassivière.

1999 enregistre son premier CD solo « Fraîcheur Cuivrée »  Centre Culturel de Limoges, Europa Jazz Festival du Mans.

2000 en solo Centre Culturel de Bron, Festival de Jazz de Grenoble, puis, spectacles musicaux pour enfants, les premiers Cinés Jazz, Cinés Concert. 2001 Enregistre et compose pour Radio France dans le cadre des Allabrévés une œuvre originale. France2 en direct. 2002 5ième CD Le Waw en duo avec des grandes orgues 2003 concerts en Allemagne Mayence, à Paris St Vincent de Paul, 2007 Ciné Concert, Cinéma Conte Musicaux, Ateliers Fabrication d’Instruments de Musique, Concert solo, Duos danse buto 2010 Création d’un spectacle pour Bébés « Bouquet de Sons », Musique Courts Métrages, Participation dans un orchestre de Gamelan à Java Indonésie. 2012 Création d’un nouveau Cinéma Contes Musicaux à partir de trois ans, et Gamelan à Java Indonésie,  rencontre avec le guide conteur  mauritanien Yahya  Rajel. . . 2014 Nouvel enregistrement Spirale Danse, tournage d'un film documentaire biographique " Spirale Danse" en cours de montage 2015 Sahel Jazz Festival Plus Nouakchott. 2017 nouvel album «  Spirale Danse » et film biographique réalisé par Jérémie Lenoir « Spirale Danse »

LE FILM

SPIRAL DANSE

De Jérémie Lenoir

(FR, 2017, 1h02)

Le film se veut à la fois biographique (retracer le parcours, la carrière artistique de Nelly) et contemporain (portrait d'une femme d'aujourd'hui, d'une façon de vivre).
Outre le fait qu'il est important qu'une telle musicienne fasse l'objet d'un tel film, il est tout aussi important de préciser que ce n'est pas un film testamentaire mais le témoignage d'une oeuvre plurielle et évolutive.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h30 : ouverture des portes
21h : concert de Nelly Pouget

22h : projection du film en plein air

TARIFS

Tarifs unique (concert + film) : 7€

Bar et restauration sur place à prix modérés

Réservations au 04 42 06 29 77

VENDREDI 3 AOÛT à partir de 20h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

MARSEILLE MISE EN SCÈNES

RENCONTRE AVEC VINCENT THABOUREY

auteur du livre MARSEILLE MISE EN SCÈNES (éd. Espaces & Signes)

 

suivie de la projection du film :

UN DE LA CANEBIÈRE

L'INVITÉ

Si Marseille offre un cadre rêvé pour tous les directeurs photo de la planète, réussir à saisir quelques-uns de ses multiples visages à travers l’œil d’une caméra reste une gageure bien plus subtile qu’il n’y paraît. Pourtant, depuis les frères Lumière jusqu’au récent Chouf de Karim Dridi, la cité phocéenne continue d’attirer les cinéastes. Une ville en toile de fond qui ne peut s’empêcher de devenir le personnage principal. Cette riche épopée cinématographique de plus d’un siècle fait cette semaine son entrée dans la collection « Ciné Voyage » grâce à Vincent Thabourey, critique à Positif et directeur de l’association Cinémas du Sud, qui entreprend, en une centaine de pages, de nous raconter l’histoire mêlée du cinéma et de la ville sous le titre Marseille mise en scènes. Entre guide touristique et essai cinématographique, Vincent Thabourey arpente les rues, les ports et les collines pour nous conter les mille et unes histoires sur pellicules que la cité a engendrées. A travers une écriture fluide et imagée, on découvre le Marseille bourgeois des Frères Lumière et celui plus populaire de René Allio, les figures emblématiques du Vieux Port pagnolesque qui préfèrent l’eau rassurante du pastaga à celle, plus dangereuse, de la Méditerranée, ou encore la sensualité enivrante des calanques filmées par Emmanuel Mouret.

LE FILM

UN DE LA CANEBIÈRE

De René Pujol, avec Louis Alibert , Germaine Roger , Oléo

(FR, 1938, 1h40)

Ils sont trois pêcheurs du Vieux-Port : Toinet, Pénible et Girelle. Deux d'entre eux sont amoureux de deux jolies marchandes. Peu confiants en leur séduction naturelle, ils décident d'utiliser les grands moyens pour être sûrs d'attirer et de retenir durablement l'attention de ces demoiselles. C'est ainsi qu'ils les abordent en se faisant passer pour de riches industriels. Mais voilà que les jeunes filles, pour ne pas être en reste, se présentent comme des actrices de cinéma...

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

20h30 : ouverture des portes - buffet
21h15 : échanges avec Vincent Thabourey sur l'histoire du cinéma marseillais
22h : projections en plein air du film UN DE LA CANEBIÈRE

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance

Buffet : 7€

Réservations au 04.42.06.29.77

SAMEDI 4 AOÛT à partir de 18h30

PORT-DE-BOUC

Cinéma le Méliès

GRANDE SOIRÉE DE CLÔTURE DU FESTIVAL ET DE LA SAISON, AU MÉLIÈS

PROJECTION DU FILM WEST SIDE STORY

APÉRITIF DINATOIRE OFFERT

CONCERT DE PIERRE GRAFFÉO (piano) & DIDIER CERBON (guitare)

suivi d'un

KARAOKÉ CONVIVIAL DANS LA COUR DU CINÉMA LE MÉLIÈS

LES INVITÉS

Pierre Grafféo, directeur du théâtre le Sémaphore de Port-de-Bouc et Didier Cerbon nous régaleront durant le buffet de standards jazzy puisés dans un large répertoire !

LE FILM

WEST SIDE STORY

De Robert Wise & Jerome Robbins, avec Natalie Wood, Richard Beymer, George Chakiris

(USA, 1962, 2h31, VOST)

Dans le West Side, bas quartier de New York, deux bandes de jeunes s'affrontent, les Sharks de Bernardo et les Jets de Riff. Un ex des Jets, Tony, s'éprend de Maria, la soeur de Bernardo.

DÉROULÉ DE LA SOIRÉE

18h : projection du film dans la salle
20h30 : apéritif dînatoire convivial, concert
21h30 : grand karaoké dans la cour du cinéma

TARIFS

Tarifs habituels pour la séance

Réservations au 04.42.06.29.77